Envie de Rire un bon coup ???
Blagues, annonces ou articles complètement dingues...
envoyez moi ça ici
Pages N°4

 

Merci à Julie...
Merci à Calmar Jones...
Cela faisait un certain temps que je soupçonnais ma femme d'avoir une relation extra-conjugale. Je suis donc rentré chez moi à l'improviste et évidemment, je l'ai trouvée complètement nue sur le lit. J'ai immédiatement fouillé l'appartement pour trouver le coupable. En vain. Et puis je me suis souvenu qu'habitant au 11ème étage d'une tour, nous disposions d'un petit balcon. J'ai donc ouvert la porte-fenêtre et c'est là que j'ai vu cet homme, suspendu dans le vide et s'agrippant à la rambarde du balcon. Je lui ai piétiné ses mains pour qu'il tombe mais il tenait bon... Alors je suis parti chercher un marteau. A grands coups sur chaque main, il a fini par lâcher prise. Mais un arbre a amorti sa chute. Voyant qu'il bougeait encore, j'ai attrapé le réfrigérateur de la cuisine et je l'ai fait basculer sur cet individu. L'effort a été si violent que j'ai succombé à une crise cardiaque. Et donc me voilà...
Ah bon ? Répond St-Pierre passionné. C'est bon, vous êtes admis au Paradis.
Un second homme se présente peu après et commence a raconter l'histoire de sa mort à St-Pierre.
Voyez-vous ,débute t-il, j'étais en train de repeindre mon balcon au 13ème étage d'une tour. Mon tabouret a vacillé et j'ai basculé dans le vide. Mais j'ai eu la possibilité de me rattraper à un balcon deux étages plus bas. Je pensais être sauvé quand le propriétaire de ce balcon a commencé à me piétiner les mains, puis à me casser les doigts à coups de marteau. Il était fou-furieux que je m'accroche à son balcon Et pire, lorsque j'ai lâché prise, comme je ne suis pas mort tout de suite, il m'a balancé son frigo sur la tête pour m'achever...
Oui j'ai entendu parler de cette histoire, vous pouvez entrer au paradis...
Un troisième homme arrive et entame lui aussi son récit à St-Pierre :
Franchement, je ne sais pas comment c'est arrivé. j'étais caché à poil dans un frigo.
Merci à Calmar Jones...
Un ventriloque qui fait la tournee des clubs, s'arrete dans une petite ville pour une representation. Il commence son show avec sa poupee ouin-Ouin qu'il fait parler en racontant des blagues sur les blondes, quand une trés belle jeune femme blonde svelte crie :
"J'en ai assez de vos blagues stupides sur les blondes enfoiré ! Qu'est-ce qui vous permet de stéréotyper les femmes de cette façon ? Quel rapport peut avoir la couleur de cheveux d'une personne avec sa personnalité et son âme ? Ce sont des pauvres gens comme vous qui empêchent des femmes comme moi d'être respectées professionnellement et humainement. A cause de vous et de vos préjugés les gens continuent de répandre ce genre de légende. Vous êtes un attardé pathétique et ce que vous faites est non seulement contraire a la loi sur la discrimination de tout pays civilisé mais également extrêmement offensant pour toute personne sensible au respect de l'homme en général. Vous devriez en mourir de honte !"
Le ventriloque, très embarassé, commence a bafouiller des excuses quand la blonde l'interrompt :
"Vous, restez en dehors de ça ! je parle au petit connard qui est assis sur vos genoux ! "
Merci à Julie...
Le petit Jean rentre dans la cuisine où sa mère prépare le souper. Son anniversaire approchait et il pensait que c'était le bon moment pour dire à sa mère ce qu'il voulait :
"maman, je veux un vélo pour mon anniversaire".
Jean était un peu chieur, il avait eu des embrouilles à l'école et à la maison. Sa mère lui demanda s'il pensait avoir mérité ce vélo. Jean pensait que oui, évidemment. La mère, en tant que chrétienne, voulait que son fils réfléchisse sur la façon dont il s'était comporté durant l'année écoulée.
"Va dans ta chambre et réfléchis à la façon dont tu t'es comporté tout au long de l'année. Ensuite fais une lettre à Dieu et explique lui pourquoi tu mérites un vélo."
Jean va dans sa chambre et s'assied à son bureau pour écrire cette lettre.
Lettre n°1 "Cher Dieu, j'ai été un très bon garçon cette année et j'aimerais un vélo pour mon anniversaire. J'en veux un rouge. Ton pote, Jean"
Jean savait que ce n'était pas vrai. Il déchire la lettre.
Lettre n°2 "Cher Dieu, c'est ton pote, Jean. J'ai été plutôt un bon garçon cette année et j'aimerais un vélo rouge pour mon anniversaire. Merci. Ton pote, Jean."
Jean savait que ce n'était pas vrai non plus. Il recommence.
Lettre n°3 "Cher Dieu, je sais que je n'ai pas été un bon garçon. Je suis désolé, je serai un bon garçon si tu m'envoies un vélo rouge pour mon anniversaire. Merci, Jean."
Jean savait que même si c'était vrai, il n'aurait pas de vélo. Dès lors,Jean était à bout d'arguments. Il va voir sa mère et lui dit qu'il veut aller à l'église. Sa mère pense que son plan a fonctionné. Jean rentre dans l'église, regarde autour de lui pour voir s'il n'y avait personne et ramasse une statut de la vierge Marie. Il la glisse sous son pull et retourne chez lui. Dans sa chambre, il rédige cette dernière lettre :
Lettre n°4 "Dieu, j'ai ta mère, si tu veux la revoir, envoie le vélo. Signé, qui tu sais !"
Merci à Julie...
"Travailler dur n'a jamais tué personne, mais pourquoi prendre le risque ?" (Edgar Bergen)
"Le travail est pour moi la chose la plus sacrée !!!...C'est pour ça que j'y touche pas !!!"
"Si ton labeur est dur, et si tes résultats sont minces, rappelle toi qu'un jour le grand chêne a été un gland comme toi..."
"Heureux l'étudiant qui comme la rivière peut suivre son cours sans quitter son lit."
"L'homme n'est pas fait pour travailler, la preuve c'est que cela le fatigue." (Voltaire)
"Le travail est l'opium du peuple et je ne veux pas mourir drogué." (Boris Vian)
"Beaucoup trop payé pour ce que je fais, mais pas assez pour ce que je m'emmerde." (Daniel Pennac)
"Si tu as envie de travailler, assieds-toi et attends que ça passe." (Proverbe Marseillais)
"Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes." (Devise Shadok)
"Le travail d'équipe est essentiel. En cas d'erreur, ça permet d'accuser quelqu'un d'autre."
"Le cerveau est un merveilleux organe. Il démarre au moment où vous vous levez et ne s'arrête qu'au moment où vous arrivez au bureau." (Robert Frost)
"Le travail me fascine, je peux le regarder pendant des heures."
Merci à Marjoti...
Un couple dans un bar discute... L'homme s'adresse au serveur :
Servez moi un double pastis avant que ça commence...
Dès qu'il a fini de boire, il en redemande un autre :
Servez-moi un double pastis avant que ça commence...
Même scénario, il en redemande un troisième :
-Servez moi un double pastis avant que ça commence...
La femme :
-Tu ne trouves pas que tu as assez bu ?
L'homme s'écrie :
- Et voila ça commence !
Merci à Marjoti...
Un homme dit à un ami
-Sais tu que ma fille joue du piano ?
-Et ça rapporte, demande l'autre.
-Ah, ben oui ! ça m'a permis d'acheter la maison du voisin....
.
Une jeune femme dit à son amie :
-J'ai vraiment beaucoup de chance, j'ai un mari en or"
l'autre lui répond :
-Et moi, j'ai un mari en taule !
Merci à Titi64
Quel est le comble d'un coq ?
C'est d'avoir la chaire de poule.
Merci à Adriel...
Deux groupes d'experts, l'un constité de femmes, l'autre d'hommes, se sont penchés sur la question suivante : l'ordinateur est-il féminin ou masculin ? Chacun devant trouver quatre arguments justificatifs pour en déterminer le genre.
Le groupe de femmes conclut que l'ordinateur était du genre masculin pour les raisons suivantes :
- pour capter son attention, il faut l'allumer
- il a plein d'informations mais aucune imagination
- il est supposé vous aider mais la moitié du temps il est LE problème
- dès que vous vous engagez avec un, vous réalisez que si vous aviez attendu un peu plus longtemps, vous auriez eu un modèle plus performant.
.
Le groupe d'hommes arriva, quant à lui, à la conclusion que l'ordinateur ne pouvait être que féminin. En effet :
- personne, excepté son créateur, ne comprend sa logique interne.
- le langage natif qu'il utilise pour dialoguer avec un autre est incompréhensible de tous
- la moindre erreur est stockée en mémoire pour être ressortie au moment le plus inopportun
- dès que vous vous engagez avec un, vous découvrez que vous devez dépenser la moitié de votre salaire en accessoires.
Merci à Calmar Jones...
Quelle est la différence entre une fille de 8 ans, de 18, de 28, de 38 et de 48 ans ?
A 8 ans, tu la mets au lit et tu lui racontes une histoire.
A 18 ans, tu lui racontes une histoire pour la mettre au lit.
A 28 ans, elle vient au lit sans histoire.
A 38 ans, elle te raconte son histoire et tu la mets au lit.
A 48 ans, tu lui racontes une histoire pour ne pas aller au lit...
Merci à Pétunia Clark...
Un Esquimau se languit d'attendre sa dulcinée sur la banquise. Impatient, il sort un thermomètre de sa pelisse et dit :
- j'en ai marre! si à moins vingt elle n'est pas là, je m'en vais.
Merci à The Brother...
C'est un kangourou qui entre dans un bar et commande un gin fizz. Le barman le sert et lui demande 100 F. Le kangourou cherche dans sa poche et tend le billet de 100 F au barman. Pendant qu'il boit, le barman le regarde intrigué, et lui dit:
- On ne voit pas souvent de kangourous dans ce bar d'habitude...
Et le kangourou lui répond:
- A 100 F le gin fizz ça ne m'étonne pas !

Hit-Parade